Littérature jeunesse : quatre romans aux saveurs de l’été !

Emily, Liz Kessler (traduit par Charlotte Faraday)
A 12 ans, Emily ne sait pas nager mais est irrésistiblement attirée par l’eau. Elle convainc alors sa mère de la laisser suivre les cours de natation. Lors de la première séance, tout se passe bien et Emily est citée comme exemple. Pourtant, très vite un accident survient : les jambes de la jeune fille deviennent dures et lourdes. C’est ainsi qu’elle découvre, qu’au contact de l’eau, elle devient une sirène. Emily s’interroge sur cette capacité alors que sa mère semble incapable de lui apporter des réponses. Cependant, ce n’est pas très grave car la jeune fille va trouver des réponses autrement et découvrir le monde sous-marin.
Un roman simple mais surprenant car il aborde des thématiques telles que l’amitié, les secrets et l’amour au-delà des différences. On s’amuse, aussi, à suivre les aventures d’Emily pour découvrir la vérité sur ses origines.
Un roman plein de magie à découvrir dès 8 ans !

Merci aux éditions Hachette pour l’envoi de ce roman !


Pëppo, Séverine Vidal
Pëppo est un adolescent qui n’aime pas l’école. D’ailleurs, il n’y va pas souvent car il préfère aller à la plage, surfer et rêver. Et, comme personne n’est là pour lui en demander plus, il se satisfait de ce rythme de vie. Cependant, un soir, en rentrant dans la caravane qu’il habite avec Frida, sa soeur, il découvre un simple mot : la jeune femme est partie et lui confie les jumeaux. Pour Pëppo, c’est la panique ! Comment va-t-il pouvoir gérer deux enfants en bas âge alors qu’il ne s’est jamais intéressé à eux ? Terminés les grasses matinées et les moments tranquilles, l’adolescent doit apprendre à s’occuper des jumeaux mais aussi de lui-même. Heureusement, Pëppo peut compter sur les autres habitants du camping, des rois de la débrouille.
Pëppo, c’est une histoire pleine d’humour et de tendresse. C’est une initiation, un peu folle mais touchante, aux responsabilités. Les personnages sont hauts en couleurs mais ils ont un coeur et sont sincères. Cela les rend terriblement attachants et inoubliables. Qu’attendez-vous pour les rejoindre au (T)ropical, camping au bord de la déroute ?


La sirène & la licorne, Erin Mosta
Lorsque Lili, passionnée de cinéma, de maquillage et d’effets spéciaux, part en vacances chez sa tante qu’elle ne connaît pas, elle voit cet éloignement comme une punition et ne se doute pas qu’elle fera une belle rencontre. En effet, là-bas, au bord de la mer, elle croise le chemin de Cris. Toutes deux vont apprendre à se connaître, à se dévoiler et, petit à petit, à s’aimer.
La sirène & la licorne est une romance qui ne révolutionne pas le genre mais qui a le mérite de bousculer les préjugés. Il y est question d’amour, d’amitié, de famille mais aussi de harcèlement. Lili et sa famille ne sont pas dans la norme, mais l’adolescente s’en accommode même si ce n’est pas toujours facile. Ce qu’elle aimerait tout de même, c’est mettre fin aux non-dits familiaux. Entre Cris, ses parents et son frère, c’est un petit peu pareil : des choses sont tues. Alors, chacune à sa manière, combat ses fêlures.
Un roman tendre, bienveillant, plein de douceur et qui, surtout, donne envie d’aimer qui l’on veut !

Merci aux éditions Rageot pour l’envoi de ce roman !


Love & Gelato, Jenna Evans Walch (traduit par Pascale Jusforgues)
Lina quitte les Etats-Unis pour l’Italie afin de faire connaissance avec son père. Cependant, l’adolescente n’a qu’une envie : retourner dans son pays d’origine. Peu à peu, Lina va néanmoins commencer à apprécier son séjour en Italie car il la rapproche de sa défunte mère mais aussi car il n’y a que là-bas qu’elle peut trouver des réponses à ses questions. Pourquoi sa mère ne lui a-t-elle jamais parlé de son père ? Qui est son père ? Pourquoi est-il si accueillant alors qu’il n’a jamais été présent ? Outre la nécessité d’avoir des réponses et de découvrir son histoire, Lina fait la rencontre de Ren et d’autres jeunes gens de son âge.
Malgré un début tragique, Love & Gelato est un roman léger, parfait pour lire sur la plage – ou dans son jardin avec une boisson fraîche et/ou une glace. Il y a de l’amitié, de l’amour mais aussi beaucoup de mystères notamment autour des origines de Lina. Au début, cette dernière n’est pas contente d’être éloignée de chez elle, mais elle prend vite conscience que c’est l’occasion rêvée d’avoir des réponses à chacune de ses interrogations. C’est ainsi qu’elle nous emmène sur les traces de sa mère dans les rues de Florence, cette très belle ville historique et artistique.
Une lecture rafraîchissante, pétillante et qui fait voyager, parfaite pour cet été !

Les Soeurs Hiroshima, Mariko Yamamoto

Akiko est une jeune fille pleine de vie. Alors que le Japon est en guerre, elle vit à Hiroshima avec sa soeur aînée. Leurs parents sont absents : l’un a été mobilisé, l’autre est parti se réfugier à la campagne avec leur petit frère. Le 6 août 1945, alors qu’elles se préparent à vivre une journée ordinaire dans leur Japon en guerre, une détonation assourdissante et dévastatrice surprend les deux soeurs. C’est le début d’une longue journée… Lire la suite de « Les Soeurs Hiroshima, Mariko Yamamoto »

Quand vient l’orage, Marie-Hélène Delval

DG quand vient l'orage.inddAntoine, un jeune homme qui se remet d’une déception amoureuse, est en vacances avec ses parents. Dès le premier jour, il se fait une entorse et doit abandonner l’idée de faire des randonnées – pour son plus grand bonheur puisque parents traversent une mauvaise passe. C’est en buvant un café à l’auberge de village qu’il entend alors parler d’une mystérieuse légende qu’il souhaite utiliser pour l’écriture de son roman. Lire la suite de « Quand vient l’orage, Marie-Hélène Delval »

« Hollow City » de Ransom Riggs

97120548_o

Une épopée fantastique dans une Angleterre en guerre qui passionnera les adolescents…

 Editions : Bayard jeunesse  Collection : Romans Graphiques ♦ Date de parution : 19 juin 2014 ♦ Nombres de pages : 502 p.  Prix : 16,90 €

Attention ! Pour les lecteurs n’ayant pas encore lu le 1er tome : je vous déconseille de lire le premier paragraphe qui risquerait de vous spoiler le roman. Vous pouvez néanmoins aller voir mon avis sur le 1er tome en cliquant ici.

 Après les découvertes du 1er tome, nous retrouvons Jacob et les autres enfants particuliers pour de nouvelles aventures et surtout pour de nouvelles épreuves. L’adolescent et ses nouveaux amis ont quitté la boucle dans laquelle ils vivaient depuis des dizaines d’années suite à l’attaque des Sépulcreux/Estres. Ils partent à l’aventure alors que l’Angleterre subit les assauts des Allemands. Cependant, ni la guerre, ni le danger de leurs ennemis ne les détournent de leur objectif : trouver une ombrune qui pourra aider Miss Pérégrine à retrouver sa forme humaine…

Ce voyage à travers une partie de l’Angleterre ne dure que quelques jours mais nous allons de découverte en découverte. Nous sommes invités à un combat acharné pour la survie des particuliers et l’aspect fantastique gagne en densité. Le côté historique est toujours présent puisque suggéré par Londres, dévastée. Du coup, ce roman est bien plus sombre et oppressant que le tome précédant, mais on apprécie de retrouver les enfants particuliers et l’univers créé par Ransom Riggs.

Les photographies, en noir et blanc, sont toujours présentent et continuent d’appuyer le texte, de telle sorte que nous croyons à cette histoire si particulière. Comme je l’avais dis pour le premier tome, la vue de ces photos est assez dérangeante, inquiétante… mais elles sont tellement en accord avec le texte que c’est parfait. Quoi que… elles sont peut-être un peu trop retouchées dans ce deuxième tome. Cependant, nous rencontrons d’autres particuliers, parfois très surprenants, de par leur forme ou leur pouvoir, alors on n’y fait pas trop attention.

Entre courses poursuites, courses contre le temps, on ne devrait pas avoir le temps de s’ennuyer, et pourtant j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs… Néanmoins, la dernière partie, et notamment le dernier chapitre est tellement étonnant, ahurissant, voire angoissant qu’il rattrape les rares longueurs. J’attends donc le troisième tome avec impatience.

« Miss Peregrine et les Enfants Particuliers » tome 1 de Ransom Riggs

MISS-PEREGRINE-ET-LES-ENFANTS-PARTICULIERS_ouvrage_popin

 

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante.
Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Editions : Bayard jeunesse  Collection : Romans Graphiques ♦ Date de parution : 31 mai 2012 ♦ Nombres de pages : 443 p.  Prix : 15,90 €

Tout d’abord, c’est la couverture qui interpelle, car il faut avouer qu’elle est quelque peu inquiétante. Ensuite, le titre : Miss Peregrine et les enfants particuliers. Un titre alléchant, pour un roman assez « particulier ». La curiosité se fait sentir et on commence à feuilleter l’ouvrage. On y découvre des photos, étranges et parfois inquiétantes. Ce roman respire mystère, l’inquiétant… et on a envie de découvrir ce qu’il cache.

DSC_0070

Jacob est un adolescent qui se pose des questions sur son mystérieux grand-père, Abe. Depuis qu’il est petit, ce dernier lui conte des histoires plutôt « particulières » auxquelles il a cru pendant un temps. Un jour, humilié par ses camarades, il se rend compte que ses récits ne peuvent être vrais. Que son grand-père ait élu domicile dans un orphelinat sur une île pour fuir la guerre et surtout le nazisme est crédible. Mais, un enfant invisible ? Une jeune fille avec une bouche derrière la tête ? Une autre qui peut faire jaillir des flammes ? Tout cela ne peut être réel…

DSC_0073

Cependant, son grand-père décède. Ou plutôt il est tué. Jacob voit quelque chose : un monstre. Il est alors terrifié, fait des cauchemars mais personne ne le croit. Son grand-père lui a laissé quelques dernières instructions avant de rendre son dernier souffle… Mais tout cela n’a pas de sens. Ses parents finissent par l’emmener chez un psy. Psy qui va le lancer sur les traces de son grand-père…

DSC_0075

Le livre entre les mains, me voilà parti à l’aventure, avec le jeune Jacob. Et quelle aventure ! Alliant les événements bizarres et le côté angoissant, ce premier tome a réussi à me charmer, à me faire retomber en enfance, à tel point que j’ai eu du mal à décrocher de ma lecture ! Ransom Riggs nous emmène dans un univers entre Peter Pan et Alice aux Pays des merveilles ou encore Coraline (Neil Gaiman).

DSC_0071

Nous suivons Jacob, nous découvrons avec lui. Nous nous attachons à lui, tellement perdu au début et si fort et résolu à la fin. Nous nous attachons aux enfants « particuliers » et aussi à Miss Peregrine. Les descriptions semblent tellement réelles que nous croyons à cet univers, d’autant plus que le livre contient de nombreuse photos, en noir et blanc, qui appuient le texte. Elles sont là, comme une preuve de ce qui nous est raconté. La vue de ces photos est assez dérangeante, inquiétante… mais elles sont tellement en accord avec le texte que c’est parfait.

DSC_0072

J‘aimerais vous en dire plus, mais si je le fais, je vous en dévoilerai bien plus qu’il ne le faut… C’est un roman à découvrir pour l’histoire mais aussi pour l’objet-livre lui-même.

DSC_0074