« Journal d’une femme de chambre » réalisé par Benoît Jacquot

afficheDébut du XXème siècle, en province. Très courtisée pour sa beauté, Célestine est une jeune femme de chambre nouvellement arrivée de Paris au service de la famille Lanlaire. Repoussant les avances de Monsieur, Célestine doit également faire face à la très stricte Madame Lanlaire qui régit la maison d’une main de fer. Elle y fait la rencontre de Joseph, l’énigmatique jardinier de la propriété, pour lequel elle éprouve une véritable fascination.

Date de sortie : 1er avril 2015 ♦ Genre : drame ♦ Réalisé par : Benoît Jacquot ♦Avec : Léa Seydoux, Vincent Lindon, Clotilde Mollet, … Lire la suite de « « Journal d’une femme de chambre » réalisé par Benoît Jacquot »

« Jane Eyre », réalisé par Cary Fukunaga

jane-eyre-movie-poster-2011-1010745366

Après une enfance douloureuse, passée sous la coupe de sa tante puis dans un sinistre internat, Jane Eyre, une jeune orpheline, décide de s’émanciper. Pour ce faire, elle répond à une petite annonce : on chercher une gouvernante au château de Thornfield-Hall. Jane est engagée. Elle éduquera la protégée du maître des lieux, Edward Rochester. En dépit de la froideur et de la bizarrerie de Rochester, Jane ne peut pas s’empêcher de tomber amoureuse de lui… Lire la suite de « « Jane Eyre », réalisé par Cary Fukunaga »

« Hollow City » de Ransom Riggs

97120548_o

Une épopée fantastique dans une Angleterre en guerre qui passionnera les adolescents…

 Editions : Bayard jeunesse  Collection : Romans Graphiques ♦ Date de parution : 19 juin 2014 ♦ Nombres de pages : 502 p.  Prix : 16,90 €

Attention ! Pour les lecteurs n’ayant pas encore lu le 1er tome : je vous déconseille de lire le premier paragraphe qui risquerait de vous spoiler le roman. Vous pouvez néanmoins aller voir mon avis sur le 1er tome en cliquant ici.

 Après les découvertes du 1er tome, nous retrouvons Jacob et les autres enfants particuliers pour de nouvelles aventures et surtout pour de nouvelles épreuves. L’adolescent et ses nouveaux amis ont quitté la boucle dans laquelle ils vivaient depuis des dizaines d’années suite à l’attaque des Sépulcreux/Estres. Ils partent à l’aventure alors que l’Angleterre subit les assauts des Allemands. Cependant, ni la guerre, ni le danger de leurs ennemis ne les détournent de leur objectif : trouver une ombrune qui pourra aider Miss Pérégrine à retrouver sa forme humaine…

Ce voyage à travers une partie de l’Angleterre ne dure que quelques jours mais nous allons de découverte en découverte. Nous sommes invités à un combat acharné pour la survie des particuliers et l’aspect fantastique gagne en densité. Le côté historique est toujours présent puisque suggéré par Londres, dévastée. Du coup, ce roman est bien plus sombre et oppressant que le tome précédant, mais on apprécie de retrouver les enfants particuliers et l’univers créé par Ransom Riggs.

Les photographies, en noir et blanc, sont toujours présentent et continuent d’appuyer le texte, de telle sorte que nous croyons à cette histoire si particulière. Comme je l’avais dis pour le premier tome, la vue de ces photos est assez dérangeante, inquiétante… mais elles sont tellement en accord avec le texte que c’est parfait. Quoi que… elles sont peut-être un peu trop retouchées dans ce deuxième tome. Cependant, nous rencontrons d’autres particuliers, parfois très surprenants, de par leur forme ou leur pouvoir, alors on n’y fait pas trop attention.

Entre courses poursuites, courses contre le temps, on ne devrait pas avoir le temps de s’ennuyer, et pourtant j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs… Néanmoins, la dernière partie, et notamment le dernier chapitre est tellement étonnant, ahurissant, voire angoissant qu’il rattrape les rares longueurs. J’attends donc le troisième tome avec impatience.

« Miss Peregrine et les Enfants Particuliers » tome 1 de Ransom Riggs

MISS-PEREGRINE-ET-LES-ENFANTS-PARTICULIERS_ouvrage_popin

 

Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante.
Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l’enfermement et l’immortalité.

Editions : Bayard jeunesse  Collection : Romans Graphiques ♦ Date de parution : 31 mai 2012 ♦ Nombres de pages : 443 p.  Prix : 15,90 €

Tout d’abord, c’est la couverture qui interpelle, car il faut avouer qu’elle est quelque peu inquiétante. Ensuite, le titre : Miss Peregrine et les enfants particuliers. Un titre alléchant, pour un roman assez « particulier ». La curiosité se fait sentir et on commence à feuilleter l’ouvrage. On y découvre des photos, étranges et parfois inquiétantes. Ce roman respire mystère, l’inquiétant… et on a envie de découvrir ce qu’il cache.

DSC_0070

Jacob est un adolescent qui se pose des questions sur son mystérieux grand-père, Abe. Depuis qu’il est petit, ce dernier lui conte des histoires plutôt « particulières » auxquelles il a cru pendant un temps. Un jour, humilié par ses camarades, il se rend compte que ses récits ne peuvent être vrais. Que son grand-père ait élu domicile dans un orphelinat sur une île pour fuir la guerre et surtout le nazisme est crédible. Mais, un enfant invisible ? Une jeune fille avec une bouche derrière la tête ? Une autre qui peut faire jaillir des flammes ? Tout cela ne peut être réel…

DSC_0073

Cependant, son grand-père décède. Ou plutôt il est tué. Jacob voit quelque chose : un monstre. Il est alors terrifié, fait des cauchemars mais personne ne le croit. Son grand-père lui a laissé quelques dernières instructions avant de rendre son dernier souffle… Mais tout cela n’a pas de sens. Ses parents finissent par l’emmener chez un psy. Psy qui va le lancer sur les traces de son grand-père…

DSC_0075

Le livre entre les mains, me voilà parti à l’aventure, avec le jeune Jacob. Et quelle aventure ! Alliant les événements bizarres et le côté angoissant, ce premier tome a réussi à me charmer, à me faire retomber en enfance, à tel point que j’ai eu du mal à décrocher de ma lecture ! Ransom Riggs nous emmène dans un univers entre Peter Pan et Alice aux Pays des merveilles ou encore Coraline (Neil Gaiman).

DSC_0071

Nous suivons Jacob, nous découvrons avec lui. Nous nous attachons à lui, tellement perdu au début et si fort et résolu à la fin. Nous nous attachons aux enfants « particuliers » et aussi à Miss Peregrine. Les descriptions semblent tellement réelles que nous croyons à cet univers, d’autant plus que le livre contient de nombreuse photos, en noir et blanc, qui appuient le texte. Elles sont là, comme une preuve de ce qui nous est raconté. La vue de ces photos est assez dérangeante, inquiétante… mais elles sont tellement en accord avec le texte que c’est parfait.

DSC_0072

J‘aimerais vous en dire plus, mais si je le fais, je vous en dévoilerai bien plus qu’il ne le faut… C’est un roman à découvrir pour l’histoire mais aussi pour l’objet-livre lui-même.

DSC_0074