Les Clameurs de la Ronde, Arthur Yasmine

Je ne crois pas avoir un jour parlé de poésie ici. En fait, j’en suis même certaine. Bien sûr, nous retrouvons de la poésie dans les romans, mais il n’a jamais été question de poésie en tant que genre littéraire, quelle que soit sa forme. Pourtant, j’en lis. Je lis, je relis, et lis encore Baudelaire. Je m’essaie à Rimbaud. Je lis Emily Dickinson, Emily Brontë, Victor Hugo, Apollinaire, etc. Parfois c’est le coup de foudre, c’est comme une révélation. Parfois c’est un échec. Je lis donc de la poésie. Pas beaucoup, pas souvent, mais j’en lis. En général, il s’agit de poètes classiques. Pourtant, aujourd’hui, je vais essayer de vous parler des Clameurs de la Ronde d’Arthur Yasmine, poète français vivant. Ce court recueil n’a rien de classique, si ce n’est ses références, ces poètes qui l’ont inspiré et ne cessent de l’inspirer. Inaugurons donc la catégorie Poésie. Lire la suite de « Les Clameurs de la Ronde, Arthur Yasmine »

J’atteste, Abdellatif Laâbi

Chaunu

J’atteste qu’il n’y a d’Être humain
que Celui dont le cœur tremble d’amour
pour tous ses frères en humanité

Celui qui désire ardemment
plus pour eux que pour lui-même
liberté, paix, dignité

Celui qui considère que la Vie
est encore plus sacrée
que ses croyances et ses divinités

J’atteste qu’il n’y a d’Être humain
que Celui qui combat sans relâche la Haine
en lui et autour de lui

Celui qui dès qu’il ouvre les yeux au matin
se pose la question :
Que vais-je faire aujourd’hui pour ne pas perdre
ma qualité et ma fierté
d’être homme ?

Abdellatif Laâbi, 10 janvier 2015