Vampyria : la cour des Ténèbres, Victor Dixen

Une réécriture d’un mythe souvent exploité
Le vampire est une figure fascinante, dont on ne compte plus les exploitations. Nombreux sont les auteurs et autrices qui ont revisité ce mythe qui perdure à travers les siècles et les civilisations, tels que Sheridan Le Fanu (Carmilla, 1872), Bram Stocker (Dracula, 1897), Anne Rice (Les chroniques des vampires dont l’incontournable Entretien avec un vampire, 1976), Stephenie Meyer (Twilight, 2005) ou encore, plus récemment, Andy Davidson (Dans la vallée du soleil, 2017*). Si les descriptions de vampires évoluent d’un pays à l’autre, d’une époque à une autre ou tout simplement d’un auteur à un autre, les traits généraux de cette créature, aussi fascinante que terrifiante, restent les mêmes : elle se nourrit du sang des vivants dès la tombée de la nuit ce qui lui permet d’être immortelle ou plutôt de ne pas être soumise à la vieillesse. Ainsi, il est difficile d’éviter les poncifs du genre, mais on ne se lasse pas de redécouvrir cette créature légendaire lorsque le résultat se révèle de qualité. Victor Dixen réussit-il son pari de nous proposer une réécriture d’un mythe déjà exploité à de maintes reprises ? Lire la suite de « Vampyria : la cour des Ténèbres, Victor Dixen »

Phalaina, Alice Brière-Haquet

Durant l’hiver de 1881, une petite fille apparaît dans la campagne anglaise. Alors que l’hiver est rude, elle ne semble pas avoir froid. Comment a-t-elle pu survivre seule dans la forêt ? Impossible de trouver une réponse ni de savoir d’où elle vient. Albert, qui a croisé son chemin, ne peut la prendre sous son aile, mais lui donne un prénom : Manon. Il dépose alors l’enfant à l’Institut des Filles de Saint-Agnès. Lire la suite de « Phalaina, Alice Brière-Haquet »

Lola à la folie, Alexandre Chardin

Jacques et Mathias sont amis. Inséparables depuis l’enfance, ils sont liés par le jeu du « Chiche ou Pois chiche », jeu qui les pousse à réaliser des défis toujours plus improbables, difficiles voire risqués. Cependant, refuser un défi, c’est s’exposer à pire, et aucun des deux ne s’y risquerait. Lire la suite de « Lola à la folie, Alexandre Chardin »

Et le désert disparaîtra, Marie Pavlenko

Samaa vit dans un monde où le sable s’étend à perte de vue : le désert est son quotidien et celui de sa tribu. Cette dernière, nomade, vit de la chasse. Mais dans le futur de Samaa, il n’est plus question de chasser les animaux car ils ont disparu, ou se font trop rares. Les hommes partent donc régulièrement en quête d’arbres qu’ils pourront couper, débiter et échanger contre des vivres. Le rêve de Samaa est de traquer les derniers arbres aux côtés des siens, mais la chasse est rude et reste une charge d’homme. Alors, un jour, elle les suit discrètement, imaginant qu’ils n’auront d’autres choix que de poursuivre leur quête avec elle. Seulement, l’adolescente les perd de vue, se perd et tombe dans une trouée. Blessée et coincée, elle ne peut qu’admirer l’arbre gigantesque qui se trouve au fond. Lire la suite de « Et le désert disparaîtra, Marie Pavlenko »

Le goût du baiser, Camille Emmanuelle

Un jour, Aurore enfourche son vélo pour aller en ville. En chemin, elle regarde son téléphone, le range dans la poche, mais ne peut éviter l’accident. Suite au choc, elle perd deux sens : le goût et l’odorat. Elle ne sent plus l’odeur du pain grillé que sa mère lui prépare chaque dimanche matin ; elle ne sent plus rien, plus aucun aliment n’a de goût. La rentrée arrive, et l’adolescente de seize ans fait tout pour cacher son handicap, invisible pour les autres. Seuls ses parents et sa meilleure amie, Bintou, savent. Malgré leur soutien, Aurore se sent seule, isolée et s’interroge. Comment vivre quand les aliments n’ont plus de goût et surtout sans odorat ? Comment savoir si elle sent mauvais ou non ? Comment se rendre compte qu’un plat est trop grillé, ou pire, que quelque chose prend feu ? Et puis, si elle a perdu le goût et l’odorat, a-t-elle aussi perdu autre chose ? Est-elle encore capable de ressentir des choses ? Peut-elle mener sa vie sexuelle qui débute tout juste ? Lire la suite de « Le goût du baiser, Camille Emmanuelle »

Mon Eden, Hélène Duvar

Erwan et Eden étaient unis par les liens du sang, partageaient la même date de naissance, même s’ils ne se ressemblaient que très peu. L’adolescent pensait que sa soeur pouvait compter sur lui, qu’elle viendrait lui parler si quelque chose n’allait pas. Pourtant, lorsque sa soeur jumelle se donne la mort, Erwan est bien incapable de comprendre son geste, d’autant qu’Eden ne laisse aucune lettre. Il souffre terriblement, s’éloigne de ses parents, des ses amis. Plus rien n’a de sens pour lui et la culpabilité le terrasse. Et puis, il trouve le journal intime d’Eden et, au fil des pages, commence à redécouvrir sa soeur, sa moitié. Lire la suite de « Mon Eden, Hélène Duvar »

Le Royaume de Pierre d’Angle : l’art du naufrage, Pascale Quiviger

L’art du naufrage nous emmène sur l’Isabelle. Après deux ans à sillonner les mers, Thibault et son équipage sont sur le retour, mais ne peuvent se passer d’escales diplomatiques. Thibault est le Prince de Pierre d’Angle, un royaume paisible et envié, et ne peut se soustraire à ces rencontres et banquets s’il souhaite rester en bons termes avec les autres royaumes. C’est lors d’une de ces escales qu’Eva, une mystérieuse passagère, arrive clandestinement sur le navire. Son arrivée n’est que le début d’un enchaînement de mésaventures (de là à dire que la présence d’une femme sur un bateau porte malheur, il n’y a qu’une voile) qui va contraindre Thibault à rentrer à Pierre d’Angle au plus vite. Cependant, rentrer rapidement peut s’avérer compliquer lorsque l’on dépend de la météo. Plus encore lorsque l’on envisage de traverser la Baie de la Catastrophe qui porte plutôt bien son nom puisque personne n’en est ressorti vivant, voire ressorti tout court… Lire la suite de « Le Royaume de Pierre d’Angle : l’art du naufrage, Pascale Quiviger »

The Wicked Deep : la malédiction des Swan Sisters, Shea Ernshaw

Il y a deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan furent accusées de sorcellerie et exécutées par les habitants de leur ville d’adoption. Un beau jour de juin, celles qui devinrent les célèbres Swan Sisters, furent noyées à l’aide de pierres attachées à leurs chevilles. Aujourd’hui, elles hantent encore les eaux de la baie de Sparrow et reviennent chaque année. Pour mener à bien leur vengeance, elles utilisent le corps de trois adolescentes. Passant ainsi inaperçues au milieu des habitants de la ville et des touristes à la curiosité morbide, elles laissent toujours quelques cadavres derrière elles. Lire la suite de « The Wicked Deep : la malédiction des Swan Sisters, Shea Ernshaw »

Dans la maison, Philip Le Roy

Huit lycéens organisent une soirée dont le thème est de se faire peur. Evidemment, ils se regroupent dans une maison isolée. Evidemment, le lieu a une histoire qui n’est pas exempt de phénomènes étranges. Evidemment, ils se font peur et petit à petit leur jeu devient réel. Un petit peu trop réel et terrifiant, d’autant que nos huit lycéens sont doués pour les mises en scène. Y a-t-il un invité surprise ? Quelqu’un qui se serait invité à la fête et qui se cache dans la maison… Sont-ils les témoins de phénomènes inexplicables ? Quoi qu’il en soit, la tension monte et la peur prend le dessus. Lire la suite de « Dans la maison, Philip Le Roy »

Better World, Agnès Laroche

Alors que les parents de Nell tentent de trouver une solution à la pénurie d’eau, ils offrent à la jeune fille une e-friend censée interagir avec elle et l’aider à se sentir moins seule. D’abord réticente, Nell délaisse son cadeau. C’est lorsqu’elle se rapproche d’Arno qu’elle devient curieuse de découvrir la particularité d’Ashita. Une fois la « fonction spéciale » activée, les deux amis regrettent leur geste, car il semblerait que certains e-friends soient une menace pour la population. Ashita est-elle animée de bonnes intentions ? Que cache la « fonction spéciale » des e-friends ? Mais le pire reste à venir car les parents de Nell disparaissent alors que leurs recherchent sont concluantes et cruciales. Lire la suite de « Better World, Agnès Laroche »