Le temps d’une pause… à Chartres

Il y a peu, nous avons passé un weekend dans une petite ville d’Eure-et-Loir, à quelques minutes de Chartres. Nous en avons donc profité pour découvrir l’un des monuments emblématiques de l’architecture gothique : la Cathédrale Notre-Dame de Chartres. L’édifice est impressionnant et splendide, et je pourrais évidemment vous en parler plus amplement. Cependant, je préfère vous présenter mes deux coups de coeur.

Mon mari et moi ne préparons jamais nos visites, nos parcours. Nous sommes plutôt des adeptes de la spontanéité car celle-ci nous réserve souvent de belles surprises. Nous n’avions pas prévu de passer dans Chartres, car si nous étions en Eure-et-Loir c’était avant tout pour célébrer un mariage. Néanmoins, nous avions un peu de temps libre et avons décidé de faire un saut dans la ville. Je dois avouer que ce choix était avant tout motivé par ma passion du livre. J’aime découvrir de nouvelles librairies, flâner entre les bibliothèques et découvrir des textes. Avec des milliers de titres qui paraissent tous les ans, il est aisé de passer à côté d’un livre…

Voilà comment nous avons mis les pieds dans la librairie L’esperluète, une librairie généraliste de 500m2. Cette dernière est installée dans une vieille maison qui aurait vu passer Henri IV, le jour de son sacre. La façade extérieure est d’époque, tout comme la façade intérieure. Un coin de paradis qui séduit d’autant que des fauteuils nous invitent à nous installer un moment ! J’y ai évidemment trouvé mon bonheur. Le fonds est d’une grande richesse, il y en a pour tous les goûts !

Outre notre passage en librairie, nous avons pu découvrir l’exposition Colossale (du 29 juin au 1er septembre) de Christophe Charbonnel. Ses géants de bronze, réalisés par ajout de matière et sans modèle, sont inspirés des mythes grecs, bibliques et de science-fiction. Ils ne mesurent qu’une vingtaine de centimètres ou plus de deux mètres, mais sont tous saisissants. Les expressions des visages et des corps sont impressionnants, étonnants, marquants tant ils sont riches en émotions et détails.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une quarantaine de sculptures trônent au sein même de la collégiale Saint-André et dix oeuvres monumentales sont disséminées dans la ville.

2 commentaires sur « Le temps d’une pause… à Chartres »

    1. Si tu es curieuse de découvrir l’art de Christophe Charbonnel, tu peux également le voir à la galerie Bayart. Cependant, j’imagine que ça n’a pas le même charme que dans les rues de Chartres même si son travail reste saisissant !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s