Nos vies en mille morceaux, Hayley Long

Dylan et son petit frère, Griff, voient leur existence bouleversée alors qu’ils sont sur la route pour rentrer chez eux. Ils rient, plaisantent avec leurs parents, ignorants de ce qui va se produire. En quelques secondes, à cause d’un banal accident, ils perdent leurs parents et deviennent orphelins. Installés depuis peu à New York, ils sont recueillis par Blessing, une collègue de leurs parents mais aussi la directrice leur établissement scolaire. Ensuite, ils partent pour une petite ville du Pays de Galles et rencontrent une tante bienveillante mais qu’ils ne connaissent pas. Si Dylan semble le pilier de cette fratrie, il n’en a pas moins son propre chemin à faire afin d’accepter une vérité.

Nos vies en mille morceaux s’ouvre sur une scène familiale banale et joyeuse : Dylan, Griff et leurs parents rentrent à New York, ils sont heureux, ont des projets et n’hésitent pas à se taquiner. Cependant, si Hayley Long livre un message positif avec ce roman, il n’en est pas moins vrai que nous sommes bien loin du roman feel-good. En effet, en une fraction de seconde, tout bascule et nous passons du rire aux larmes. Il est alors question de deuil, d’inconnu. Nous apprenons à connaître nos deux protagonistes alors qu’ils doivent vivre avec le souvenir de leurs parents et se soutenir. Dylan, qui semble affronter cette perte plus facilement que son frère, ne souhaite qu’une chose : aider Griff à faire son deuil et à revivre. Pourtant l’ainé reste humain et doit également faire son chemin, affronter sa vérité. Pour ce faire, il laisse place aux souvenirs. Ces derniers nous font voyager car les deux enfants n’ont eu de cesse de déménager. Ils nous font aussi découvrir des moments partagés, des instants de vie, des rencontres, des non-dits et des musiques.

Un roman bouleversant sur le deuil et la famille et notamment sur la relation entre deux frères. Outre ces sujets, d’autres ingrédients – tels que des rires, beaucoup de larmes, de la musique et des personnages hauts en couleur et bienveillants – étoffent ce roman, le rendent poétique et surprenant, même si on comprend bien vite ce qui se passe.

Nos vies en mille morceaux, Hayley Long
Traduit de l’anglais par Laetitia Devaux
Gallimard jeunesse, 16 août 2018
336 pages
15,50€

2 commentaires sur « Nos vies en mille morceaux, Hayley Long »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s