Demain il sera trop tard, Jean-Christophe Tixier

Dans une société où chacun connaît sa durée de vie, tout le monde vit selon son Terme. Certains sont promis à de brillants avenirs quand d’autres sont condamnés à vivre dans la pauvreté. Les Longs Termes ont toujours droit au meilleur et ne remettent pas le système en question. Pour eux, il est normal que ceux qui vivront longtemps aient accès aux meilleures études afin d’exercer les métiers les plus gratifiants. Les Moyens Termes sont entre deux eaux : ni riches, ni pauvres, ils vivent dans d’assez bonnes conditions. Les Courts Termes, en plus de vivre dans ce qui ressemble à des bidonvilles, sont sans cesse contrôlés et rabaissés. Traités comme des moins que rien, ils exercent les basses besognent et subissent en silence la tyrannie du Term-test. Cependant, des Longs Termes commencent à disparaître… Ceux qui remettent en question le fonctionnement de la société, vont profiter de ces disparitions pour prendre la parole et mettre en marche une révolution.

Demain il sera trop tard alterne les points de vue des différents personnages. Nous découvrons ainsi la vie d’Enna, une Court Terme, qui n’hésite pas à taguer des messages appelant à la prise de conscience, mais aussi celle de Lou ou encore de Virgil. Chacun a son histoire, ses aspirations. Pourtant, avec cette dystopie, Jean-Christophe Tixier nous offre un roman dans lequel les personnages évoluent. C’est notamment le cas de Virgil, un Long Terme qui ne remet pas en question la société dans laquelle il vit. Pourtant, l’adolescent va être contraint à fuir. Obligé de se cacher, il comprend très tôt pourquoi la Brigade du Terme le recherche : il y a dix-neuf ans, une erreur a été commise, il n’est pas un Long Terme. D’abord sonné par la découverte de son vrai Terme, il se pose peu à peu des questions sur la légitimité du Terme-test et de tout ce qu’il induit, d’autant que, dans sa fuite, il rencontre Lou, Enna et d’autres opposants qui luttent clandestinement contre le système. Virgil rencontre aussi Jolson, un adolescent dans la même situation que lui. Le Term-test est-il fiable ? Y a-t-il eu d’autres erreurs ? Quoi qu’il en soit, Virgil, Lou et Enna se battent, chacun à leur manière, pour connaître la vérité et se défaire de la tyrannie du Term-test.

Demain il sera trop tard est une dystopie bien menée et effrayante de réalisme !

A partir de 14 ans !

Merci aux Editions Rageot pour l’envoi de ce roman !

Dans une société où règnent en maîtres prévisionnistes et laboratoires scientifiques, chacun connaît sa durée de vie précise. Depuis leur naissance, Virgil et Enna ont des destins opposés. Long Terme, Virgil a toujours eu droit au meilleur. Enna, elle, vit dans un bidonville car elle est Court Terme. Mais un jour une Brigade tente d’arrêter Virgil. Il s’enfuit. Il apprend que son Terme est erroné et qu’il va mourir à 21 ans… Qui a commis cette erreur ? Quelles conséquences terribles va-t-elle avoir, pour lui et pour d’autres ? Enna, elle, graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule, elle jure de la venger… Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données qui s’oppose clandestinement au système. Elle l’entraîne dans le Réseau afin d’organiser la lutte…

Editions : Rageot ♦ Date de parution : 13 septembre 2017 ♦ Nombre de pages : 448 p. ♦ Prix : 15,90€

Jean-Christophe Tixier est né à Pau en 1967. Pendant vingt ans, il a enseigné l’économie dans un lycée. Un poste à temps partiel qui lui a permis de mener maintes autres activités en parallèle. Ainsi, il a été directeur de collège, a créé et dirigé un centre de formation pour jeunes en grandes difficultés, a créé une société de communication aux débuts d’Internet et créé des sites Internet…
Jean-Christophe a quitté l’enseignement depuis deux ans. Lorsqu’il ne se consacre pas à l’écriture (de romans, mais aussi d’audio-guides pour la jeunesse), ce passionné de littérature organise le salon du polar de Pau, Un Aller-Retour dans le Noir, ou dirige la Collection « Quelqu’un m’a dit » aux éditions In8. (Source)

 

3 commentaires sur « Demain il sera trop tard, Jean-Christophe Tixier »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s